Tbei’h (plat de la mariée)

Constantine Minhagim est un ensemble de ressources bénévole, néanmoins il a besoin de vous pour survivre. Nous comptons sur vos dons.
קונסטנטין מנהגים פרויקט מתנדבים, אבל צריך את העזרה שלכם. אנחנו סומכים על התרומות שלכם.

Noé Khalifa et communauté constantinoise

Le Tbei’h ou « plat de la mariée » est un plat qui mijote doucement et qui ne brûle pas, plus on le cuit, plus il est doux, comme l’image du couple parfait (Grand Rabbin René Guedj). On le retrouve donc pour les occasions qui rappellent l’idée de couple (À Chabouoth et à Souccoth on est comme la mariée de Dieu)

Occasions : Chabouoth, Souccoth, mariage, henné…

Ingrédients

  • 2kg d’oignons pour 1kg de viande (joue ou autre)
  • Pour transcender le goût des oignons : un verre de vin rouge, un demi verre de vinaigre et 50g de sucre:
  • 2-3 cuillères de miel.
  • cuillères de paprika doux
  • Aussi, certains mettent du poivre rouge 

Préparation

Découper la viande en gros morceaux et les mettre dans une marmite.

Faire suer/bouillir à part les oignons (pour enlever leur goût amer) avec un peu de sel 5 minutes puis les égoutter. Les mettre ensuite dans la marmite.

Ajouter les autres ingrédients, recouvrir d’eau et laisser cuire très longtemps (3-5 heures), laisser réduire et ajouter de l’eau si besoin, jusqu’à ce que les oignons deviennent confis (rouges).