Les téfilines

Constantine Minhagim est un ensemble de ressources bénévole, néanmoins il a besoin de vous pour survivre. Nous comptons sur vos dons.
קונסטנטין מנהגים פרויקט מתנדבים, אבל צריך את העזרה שלכם. אנחנו סומכים על התרומות שלכם.

Minhagim en bref

  1. Certaines personnes mettaient les tefilin de Rabbénou Tam, on appelait ça le « Minhag ha’hassidim ». Elles se mettaient avant Ouba leçione, afin de prononcer une kedoucha avec ces tefilines aussi.

Minhagim en bref (Simanim)

Section 25

  1. Le jour de son intronisation dans le joug des Miçvoth, on a l’usage faire parler le ‘hatane Bar Miçva entre la pose des téfilines du bras et celle de la tête afin qu’il récite la bénédiction « al miçvat téfiline » avant de les poser sur la tête pour la première fois et lui apprendre qu’il ne faut pas parler entre la pose des deux téfilines.
  2. Mise des téfilines :
    1. On met la téfila du bras debout sans serrer.
    2. On récite la bérakha « lehania’h tefilin » (toujours debout).
    3. On serre autour du bras.
    4. On les serre les 7 tours de l’avant-bras (certains s’assoient pour cette étape comme selon le Ari).
    5. On se relève pour poser celles de la tête puis compléter celles du bras, sur la main.
  3. Certaines personnes enlevaient les tefilines depuis « kave el Adonay » a cause des necessites de la vie (travail, etc).
  4. À Roch ‘Hodech, on les retire juste après le Kaddich qui précède la prière de Moussaf.