Les lois de Chabouoth

Constantine Minhagim est un ensemble de ressources bénévole, néanmoins il a besoin de vous pour survivre. Nous comptons sur vos dons.
קונסטנטין מנהגים פרויקט מתנדבים, אבל צריך את העזרה שלכם. אנחנו סומכים על התרומות שלכם.

Minhagim en bref (Simanim)

Section 494

  1. On n’a pas l’usage d’établir des repas lactés, ni le soir, ni à midi. Les repas organises sont des repas de fêtes avec du vin et de la viande comme tout autre fête. On a l’habitude de préparer à l’avance du petit lait qu’on consommera le matin de la fête pour accomplir l’usage de la consommation de mets lactés.
  2. L’usage est de faire mossi sur des massot et ce, lors des deux repas de la fête.
  3. On n’a pas l’usage de veiller toute la nuit de Chavouot. Ainsi, on récite le tikoun de Chavouot en groupe et a son issue, chacun rentre chez lui dormir quelques heures jusqu’à l’office de Shaharit (tardif) en chansons et louanges comme tout autre jour de Shabbat et Yom tob.
  4. Durant la lecture des dix commandements, on doit se lever du verset « anohi adonay eloheha » jusqu’à la fin de la montée.
  5. Entre Chaharit et Moussaf, on a l’usage de lire les 10 commandemants en judéo-arabe rédigés par Ribbi Saadia Gaon appelés communement « kalmat ».