La prière d’Arbith

Constantine Minhagim est un ensemble de ressources bénévole, néanmoins il a besoin de vous pour survivre. Nous comptons sur vos dons.
קונסטנטין מנהגים פרויקט מתנדבים, אבל צריך את העזרה שלכם. אנחנו סומכים על התרומות שלכם.

Minhagim en bref

  1. Il n’y a pas de problème lorsqu’on chante a répéter les mots (comme dans les airs français connus, sur les mots « ‘Amekha ahabtsha », « torah torah oumissboth », « ‘houkim ‘houkim oumishpatime », etc.) et ceci même en dehors du cadre de ‘Arbith.
  2. Apres le Chéma, dans « weemouna kol zoth » on a l’habitude de dire « hael haosse lanou nissim nekama befaro ».
  3. On a l’habitude de dire, sans He, « wehasser satane milefanenou ».