Différences avec Mizra’hi

Constantine Minhagim est un ensemble de ressources bénévole, néanmoins il a besoin de vous pour survivre. Nous comptons sur vos dons.
קונסטנטין מנהגים פרויקט מתנדבים, אבל צריך את העזרה שלכם. אנחנו סומכים על התרומות שלכם.

Beaucoup de chants sont plus ou moins communs entre les différents pays d’Afrique du Nord et les pays Mizrahi/Yerouchalmi. Tout autant que la mélodie reste globalement la même, beaucoup de notes ont été perdues et les mélodies changent pour devenir des airs succinctement différents, ou deviennent des airs simplifiés qui ont perdu leur structure originelle voire leur pouvoir émotionnel d’origine par moments.

Nous soulignerons ici quelques exemples pour mettre en exergue l’importance de conserver le maximum de notes d’une mélodie. Nous mettrons aussi parfois certains airs complètement différents mais dont les gens oublient la version originale. Nous en profiterons pour aussi prononcer avec l’accent original, et faire aussi parfois la comparaison avec des airs d’autres pays d’Afrique du Nord.

Nous mettrons plusieurs exemples sous forme d’extraits l’un après l’autre, et vous pourrez avoir une playlist de qualité à la fin enregistrée avec des ‘hazanim professionnels pour apprendre.

Airs similaires

Chirath Hayam (Az yachir Moché)

Air mizra’hi

Air constantinois

Plusieurs différences, notamment le rythme qui monte vers la fin et l’oubli des passages à différent rythme pour la version mizra’hi.

Hachem Melekh (air des yamim noraim)

Air mizra’hi

Air constantinois

On monte pour Hachem malakh au lieu de descendre, et on prolonge différemment le Leolam Waed.

Adir wenaor (mi el kamokha)

Air mizra’hi

Air constantinois

Le rythme du refrain « Mi el kamokha » est prolongé sur les mots « Mi El ».

Anénou Elohei Abraham (Seli’hoth)

Air mizra’hi

Air constantinois

La version mizra’hi est plus enfantine, et la version d’Afrique du Nord est plus solennelle.

Adone haseli’hoth (‘hatanou lefanekha ra’hem ‘alenou)

Air mizra’hi

Air constantinois

Plus direct. Rappelons qu’il y a un autre air constantinois (bientôt disponible dans la ‘hazanouth)

Airs différents

Anenou abinou (seli’hoth)

Air mizra’hi

Air constantinois

El melekh yocheb ‘al kisse ra’hamim (seli’hoth)

Air mizra’hi

Air constantinois

Lekhou neranena

Air marocain

Air constantinois

Rappelons que la plupart des constantinois ne disent pas Lekhou neranena le vendredi soir.

Yimlokh

À chaque Chabbath et chaque fête, c’est le même Yimlokh qui est chanté par les enfants en Israel lors de la sortie de la Torah. Pour le rite constantinois, les enfants connaissent au moins deux airs différents, et pour les fêtes, la mélodie change. De plus, lorsque l’on sort au moins deux sifré Torah, on chante d’abord « Mi ou ze » suivi de « Hachem Melekh » et enfin, « Yimlokh ». Nous vous invitons à consulter la page « Pour les enfants ».

Playlist

Nous essaierons de collecter tous les enregistrements ci-dessus avec des ‘hazanim professionnels.